Le Monde des Ténèbres

Le Monde des Ténèbres

Forum privé RPG multi-univers
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Ruines caravanes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Master-Darkstalker
Je juge, vous mourrez.
avatar

Masculin Nombre de Messages : 27

MessageSujet: Ruines caravanes   Jeu 31 Déc - 12:43

~La lumière du soleil. Douce. Chaude. Réconfortante. C'est la lumière du soleil sur votre visage qui vous ramènera des limbes dans laquelle vous aviez plongé. Vous avez les yeux fermés, mais elle perce vos paupière pour vous ramener parmi les vivants. D'abord la lumière. Puis votre ouïe se laisse bercer par les bruits qui vous entourent. Le chant des oiseaux qui gazouillent dans les arbres. Le crissement des insectes qui chantent dans les végétations alentours. Vous vous sentez si exténuée, qu'il vous est impossible de faire davantage qu'écoutez cette mélodie sylvestre pendant quelques minutes.

Celà vous rappellera probablement bien des souvenirs, vous qui avez grandit dans la province de Bordeleaux, et avez probablement pu arpenter maintes fois les sentiers surs de la forêt de Chalon. Qu'y faisiez vous déjà? A quand celà remonte t'il? Et où vous trouvez vous maintenant? Pour le savoir, il vous faudra choisir. Vaincre cette torpeur ou vous y abandonner. Rester ainsi encore un peu où laisser vos autres sens s'éveiller. ~


{Isolde reprend conscience. Elle se trouve dans la clairière d'une forêt clairsemée (Description libre). Elle est étendue sur le dos au pied d'un arbre. La plupart de ses sens sont encore brouillons. }
Revenir en haut Aller en bas
Isolde de Bordeleau

avatar

Féminin Nombre de Messages : 2

MessageSujet: Re: Ruines caravanes   Ven 8 Jan - 14:58

Le sommeil. Quand on l'assouvi, c'est quelque chose d'extrêmement agréable, presque envoutant. Mais quand le soleil pointe le bout de son nez et se met à caresser doucement son visage, c'est qu'il est temps de quitter le monde des rêves pour celui des vivants. Et pourtant... pourtant, cette mélodie... Isolde ne sait d'où elle vient, ni même si elle est réelle, ou bien puisée dans son imagination, cette mélodie la retient encore un peu dans ses bras. Elle somnole, et dans un rêve léger, bafouille des mots incompréhensibles. Et puis, elle ouvre les yeux, brusquement. Le soleil est déjà bien éveillé, lui. Elle se redresse, et prend son épée restée posée toute la nuit sous sa poitrine.

Debout, elle n'a plus aucun souvenir de la mélodie qu'elle vient d'entendre, si bien qu'elle n'y pense plus. L'heure n'est pas aux états d'âme mais à l'habillement, et revêtir son armure seule est quelque chose d'assez difficile. Posée dans l'herbe, elle se chausse par dessus ses chausses, et puis... sa côté de maille. Où est-elle ? Posée là, à ses côtés, bien entendu. Il faut faire vite, car quelqu'un pourrait la surprendre. Attacher ses cheveux en queue de cheval et la caler contre sa nuque. Ensuite, on ne la reconnaitrait plus, elle deviendrait Louis. Et elle pourrait s'éloigner, en apprendre un peu plus sur cet endroit si familier, mais qu'elle ne connait pourtant pas.


Dernière édition par Isolde de Bordeleau le Mer 13 Jan - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Master-Darkstalker
Je juge, vous mourrez.
avatar

Masculin Nombre de Messages : 27

MessageSujet: Re: Ruines caravanes   Dim 10 Jan - 2:42

Des arbres tout autours, aux formes plus ou moins torturées, servent de décor à votre entreprise. Vos pièces d'armure et votre cotte de maille, posée sur le sol tapis de feuilles mortes près de vous sont comme la nuit dernière envahis de quelques insectes qu'il vous faudra peut être chassé. Dans la forêt de Drakwald, tout est un danger. Vous l'avez appris à vos dépends.

Car parmis toute cette végétation, les débris éparses d'une caravane demeurent, celle que vous et vos compagnon aviez entrepris de protéger jusqu'à la cité de Middenheim, la grande cité du loup blanc, domaine d'Ulrik. Déjà le chant des oiseaux a fait place dans votre esprit aux souvenir douloureux de cette nuit, où ce qui devait être votre dernier arrêt avant de sortir de la forêt maudite fut le théatre d'un massacre.

Tout fut rapide ce soir là. Peu après le crépuscule, ils arrivèrent, par dizaines, peut être centaines, sortant des bois. Les hommes boucs avaient lancé leur embuscade à la faveur de la nuit, les hommes de garde n'avait pas pu les répérer et il était trop tard. Les combattant de votre camp furent rapidement submergés par les hordes, la plupart des voyageurs taillés en pièce et d'autres emportés par d'énormes créatures taureaux. Vous avez assisté à la mise à mort d'une femme et l'un de ses enfant tandis que vous combattiez avant de finalement être désarçonnée et mise hors combat  lorsque vous avez tenté de leur venir en aide. Vous avez été laissée pour morte.

C'était il y'a deux nuit. A votre réveil, vous étiez seule et vous aviez entrepris des recherche pour trouver des survivants. Malgré vos efforts, vous n'avez pour l'heure pu retrouver personne, rien que des cadavres à demi dévorés et une piste s'enfonçant au plus profond des bois. Vous êtes en lisière, à environs une journée de marche de Middenheim. Vous devez prendre une décision.


Isolde dispose d'une début de piste, des traces fraîches repérée hier au crépuscule à l'Est de son campement. Faute de lumière elle n'a pas pu pousser plus avant ses recherches. N'étant pas originaire de l'Empire, elle ignore tout ou presque de Middenheim, mais sait qu'il lui est possible d'y trouver de l'aide.


Dernière édition par Master-Darkstalker le Lun 18 Jan - 22:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isolde de Bordeleau

avatar

Féminin Nombre de Messages : 2

MessageSujet: Re: Ruines caravanes   Mer 13 Jan - 15:50

Des morceaux de bois jonchent le sol. Les restes d'une épuisante bataille dans laquelle elle a perdu beaucoup. Les restes d'une caravane, des restes d'humains, c'est ce qui constitue son décors. Elle évite de trop s'y attarder, préfère lever les yeux vers le ciel, vers un endroit où elle n'aura pas à se rappeler cette défaite éprouvante, durant laquelle elle a entendu de nombreuses personnes hurler, avant qu'on ne leur prenne la vie.
Ils avaient le corps constitué comme celui d'un cheval, pour ce qui était de la croupe, et des sabots. Des jambes fortes qui tenaient étrangement debout. Et une tête de bouc, ornées de cornes. Une horde, elle ne saurait dire combien tant ils étaient nombreux, et l'effet de surprise ne l'a pas aidée à enregistrer les détails. Mais ils étaient bien plus nombreux qu'ils ne l'étaient dans la caravane et alentours. Ce fut une boucherie, indéfinissable. Elle s'en est sortie par un vrai miracle, elle le sait. Et cette certitude la fait trembler sur place. Mais il n'est pas l'heure de se rappeler pourquoi on vit. Il lui faut avancer. En direction de Middenheim. Car s'enfoncer plus profondément dans les bois serait du suicide. Les hommes-bouc ne l'épargneront pas, comme ils n'ont épargné personne ici, et s'enfoncer dans leur tanière leur donnerait l'avantage qu'ils n'ont pas eu ici.
Revenir en haut Aller en bas
Master-Darkstalker
Je juge, vous mourrez.
avatar

Masculin Nombre de Messages : 27

MessageSujet: Re: Ruines caravanes   Lun 18 Jan - 22:41

C'est donc à l'Ouest que vous choisissez de poursuivre votre route, vers Middenheim, la cité du Loup Blanc, berceau du Culte d'Ulric. Peut être prendrez vous le temps de repenser en chemin à ce qui vous a mené jusqu'ici. Car cette route fut longue jusqu'à votre objectif, atteindre le bastion contre lequel les hordes du chaos d'Archaon l'Emissaire des Dieux Sombres, se sont écrasées avant de retourner au Nord dont elles sont venues.

En embrassant votre carrière de chevalier errant aventurier, vous vous engagiez à accomplir de hauts faits de bravoure afin de vous montrer digne du Graal. dans l'Empire, on ne verra en vous qu'un jeune sot prêt à tous les actes irresponsables pour assouvir sa soif d'action. Et par dessus tout vous êtes ici étranger venue d'une contrée où les gens ont une réputation d'arriéré mangeurs de grenouille. Il ne vous sera pas aisé d'obtenir du travail à Middenheim.

De par l'éducation que vous avez reçu de votre mère et vos précepteurs, vous avez appris que les habitants de l'Empire vénéraient l'homme-dieu Sigmar, de la même manière que vous autre Bretonniens vénéraient la Dame du Lac. Les amis de votre père, qui venaient lui rendre visite à son comté, ont souvent fait mention du froid éternel qui y règne, causé par le souffle du Dieu Guerrier. Et plus vous vous rapprochez de la montagne où la cité est bâtie et plus cela semble palpable.

Mais, un bruit sur les feuille mortes à votre gauche attirera votre attention. Trop tard. Car déjà la petite main couverte de boue se referme sur le tissus de votre tunique, et l'ombre malingre à qui elle appartient semble vouloir vous tirer avec elle vers le fossé dont il est sortie.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ruines caravanes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ruines caravanes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sur la route des caravanes
» Arrivés à Ruines Alpha
» Les ruines invisibles
» Les Ruines Enflammées
» Mon nouveau projet: Ruines d'Osgiliath

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde des Ténèbres :: Warhammer JDR :: Jeux :: Prologue-